«Libération» met pleins feux sur l’un des costumes de l’exposition «Parures d’Art Brut» au Musée du Locle


«Libération»  met pleins feux sur l’un des costumes de l’exposition «Parures d’Art Brut» au Musée du Locle

Helga Goetze. Photo: Stefan Maria Rotter

Written by Lucienne Peiry in Presse

17 juillet 2022

Le quotidien parisien se penche sur les « tenues les plus abracadabrantes, parfois les plus choquantes, qui aient vu le jour dans le domaine de l’Art Brut » de l’exposition. Agnès Giard s’attarde dans son article sur le « manteau de prédication » de la créatrice allemande Helga Goetze.

« Chaque jour, presque jusqu’à sa mort à l’âge de 85 ans, en 2008, Helga Goetze haranguait les passants de Berlin dans sa blouse ornée de copulations… Peintre, artiste textile, poétesse, écrivaine, activiste allemande de la révolution sexuelle, elle s’habillait pour faire passer le message : Ficken ist frieden, «baiser c’est la paix». Son travail est présenté dans l’exposition Parures d’art brut (au Musée des beaux-arts du Locle, en Suisse) consacré aux tenues les plus abracadabrantes, parfois les plus choquantes, qui aient vu le jour dans le domaine de l’art brut. »

Lire l’article sur Libération

Article paru dans « Libération », le 16.07.2022




RELATED POSTS