Création d’Art Brut en plein nature: exposition à la Chaux-de-Fonds


Création d’Art Brut en plein nature: exposition à la Chaux-de-Fonds

Armand Schulthess. Photo: Hans-Ulrich Schlumpf

Written by Lucienne Peiry in Le Carnet

28 août 2022

Une nouvelle exposition de Lucienne Peiry braque le projecteur sur le jardin encyclopédique créé par Armand Schulthess au cœur d’une forêt, au Tessin. 

La Chaux-de-Fonds, Club 44. Vernissage: 15 septembre 2022, à 19:00. Conférence à 20:00

**

Dès son arrivée à Auressio, au-dessus de Locarno, en 1951, Schulthess organise sa châtaigneraie en un réseau de sentiers, passerelles, escaliers et points de vue. Puis, il accroche et cloue aux branches et aux troncs des arbres plus d’un millier de plaques de métal, souvent assemblées: des fonds de boîtes de conserve ou de bidons récupérés qu’il pare d’inscriptions. Tracées à l’aide d’une aiguille à tricoter, elles sont rédigées en allemand, français, italien, anglais et hollandais.

Foisonnants, les textes concernent, sans hiérarchie, des domaines variés : chimie, géologie, littérature, sexualité, astronomie, philosophie, cinéma, cybernétique, mathématiques, mais aussi physique nucléaire, mécanique, opéra, ou encore cuisine et psychanalyse. Son exubérance langagière lui donne l’espoir, utopique, de rassembler les richesses du monde, l’unité du grand Tout.

Après sa mort, ses affaires et l’ensemble de ses créations sont brûlées. Plusieurs œuvres sont sauvegardées in extremis. Quelques artistes et écrivains ont manifesté un vif intérêt pour cette création extravagante, comme Corinna Bille et Max Frisch qui ont écrit à son sujet. D’autres ont photographié l’environnement singulier, sauvegardant cette création disparue grâce à leur précieux témoignage. C’est le cas d’Hans-Ulrich Schlumpf à qui l’on doit les images présentées dans cette exposition (circa 1970), ainsi que le film documentaire « J’ai le téléphone » (1974).

***

Armand Schulthess (1901-1972), est né à Neuchâtel et grandit à Colombier. Il s’établit à Zurich avec sa famille, en 1910, puis, après une formation commerciale, il ouvre un magasin de confection pour dames à Zurich ainsi qu’à Genève. Il se marie puis divorce après la mort de son fils. Plus tard, il voyage en Europe avant d’entrer comme commis de bureau au département fédéral de l’Économie.

A cinquante ans, le fonctionnaire se retire du monde et s’installe dans un village du Tessin. Menant une vie indigente, il crée en solitaire pendant vingt ans. On le retrouve mort de froid dans son jardin.

L’exposition réunit des photographies de Hans-Ulrich Schlumpf et se déroule au Club 44, à la Chaux-de-Fonds (15.09-25.10.2022).

15 septembre 2022
19:00: Vernissage e l’exposition
20:00: Conférence de Lucienne Peiry sur Armand Schulthess

Ce soir-là, la libraire « La Méridienne » propose au public notamment Le Jardin de la mémoire de Lucienne Peiry, paru chez Allia à Paris. Dédicace du livre à la clé.


RELATED POSTS