Bandages et enveloppements magiques


Bandages et enveloppements magiques

Antonio dalla Valle, Collection de l’Art Brut, Lausanne

Written by Lucienne Peiry in Article

27 mars 2020

Antonio dalla Valle vient de décéder. Ce auteur d’Art Brut italien emportait toujours avec lui, près de son corps, ses effets personnels dans un grand sac où il cachait manuscrits, briquets, feutres, fils électriques et bandelettes de tissu. Ce matériel lui servait à créer des assemblages saisissants, caractérisés par l’enveloppement et l’enchevêtrement. A ses poignets, et parfois aussi à ses chevilles, il portait des montres et des étoffes entrelacées. Je me souviens de cet auteur d’Art Brut italien, à Sospiro (en Lombardie), rencontré grâce à Bianca Tosatti, qui arpentait les couloirs de l’hôpital, solitaire et mystérieux.

49 œuvres d’Antonio dalla Valle sont entrées à la Collection de l’Art Brut en 2003 et en 2006, et y ont été présentées à plusieurs reprises.

Plusieurs d’entre elles ont faits partie de l’exposition Inextricabilia. Enchevêtrements magiques dont j’ai été commissaire, à la Maison rouge à Paris en 2017.

**

Bianca Tosatti, « Antonio dalla Valle », in L’Art Brut no 22, sous la dir. de Lucienne Peiry, Lausanne, Collection de l’Art Brut, 2007, pp. 110-117. Photographies de l’auteur d’Art Brut par Mario del Curto.

Inextricabilia. Enchevêtrements magiques, sous la dir. de Lucienne Peiry, Paris, Flammarion, 2017.


RELATED POSTS