Un arbre de vie constitué d’armes de la guerre du Mozambique


Un arbre de vie constitué d’armes de la guerre du Mozambique

Arbre de vie, 2004, British Museum, Londres. Photo: Jean-Pierre Dalbéra

Written by Lucienne Peiry in Article Découverte

6 avril 2016

Quatre artistes africains contemporains ont réalisé une œuvre collective avec des armes de guerre, restituées par des combattants de la guerre civile qui s’est déroulée au Mozambique, dans le sud-est de l’Afrique (entre 1976 et 1992). Adelino Serafim Maté, Fiel dos Santos,Hilario Nhatugueja et Christavao Canhavato (Kester) in Maputo ont répondu à la proposition de Dom Dinis Sengulane.

Dans l’idée de récupérer une partie des milliers d’armes qui circulaient au Mozambique, après la guerre civile, le prêtre Dom Dinis Sengulane lance un projet audacieux en 1995, 3 ans après la fin de la guerre. Il propose à qui rapportera une arme de donner en échange un outil ou du matériel agricole. 

Son projet connaît un succès inespéré. Il collecte ainsi un très grand nombre de fusils et de mitraillettes. Ces armes sont transformées par des artistes mozambiquains et deviennent des créations dont l’impact est extraordinaire. La plus éloquente est incontestablement cet arbre de vie, exposé au British Museum, à Londres – une œuvre contestataire et d’une haute valeur poétique.

Dans la même idée, ce trône d’armes est lui aussi réalisé avec le même type de matériel de récupération.

Cristovao Canhavato (Kester) in Maputo, Trône d'armes, 2001, British Museum, Londres. Photo: Lucienne Peiry

Cristovao Canhavato (Kester) in Maputo, Trône d’armes, 2001, British Museum, Londres. 


RELATED POSTS