NANNETTI A ROMA


NANNETTI A ROMA

Fernando Nannetti dessiné par Diane Fleury, 2011

Written by Lucienne Peiry in Article

29 novembre 2014

Exilé en Toscane, dans l’hôpital psychiatrique de Volterra, Fernando Nannetti n’a cessé d’espérer revoir sa ville natale. L’hommage qui lui est rendu est une manière de réaliser l’un de ses vœux les plus chers.

L’Istituto Svizzero à Rome consacre un événement à cet auteur d’Art Brut italien, notamment  le 4 décembre, à partir de 18h30:

– Conférence de Lucienne Peiry (en italien)

– Projection du film I Graffiti della mente d’Erika Manoni et Pier Nello Manoni (2002, 20 min), en présence des réalisateurs.

– Présentation de la monographie Nannetti, coéditée pr la Collection de l’Art Brut de Lausanne et Infolio (français, italien, anglais).

Les écrits de Nannetti photographiés par Pier Nello Manoni et un fac-similé de la façade gavée par l’auteur d’Art Brut sont également présentés lors de cet événement

 

Istituto Svizzero, Villa Maraini, Via Ludovisi 48

http://ow.ly/F6OMa

 

« Comme • un • Papillon • Libre • je suis • Tout • le • Monde • est à moi et • tous • je fais • Rêver »

Fernando Nannetti

 

« A l’hôpital psychiatrique et judiciaire de Volterra, en Toscane, le « cortile » est le seul espace où les patients-prisonniers sont en contact avec le ciel et l’air libre, à l’heure de la promenade. Une centaine d’hommes se tiennent dans cette cour de 2’000 mètres carrés. Certains jouent aux boules ou aux cartes, dorment ou discutent, quelques-uns fument des mégots récupérés ou chapardés, d’autres se disputent et s’empoignent. L’un d’entre eux, un jeune homme de trente-deux ans, reste toujours à l’écart et n’adresse la parole à personne : Fernando Oreste Nannetti écrit chaque jour sur les façades de l’édifice, gravant dans la pierre à l’aide de la pointe métallique (l’ardillon) de la boucle de son gilet. Durant neuf ans (de 1959 à 1961 et de 1968 à 1973), il réalise à ciel ouvert un livre de pierre, une œuvre scripturale colossale qui se déploie sur un mur de 70 mètres de longueur. »

Extrait de Nannetti, sous la dir. de Lucienne Peiry, Lausanne/Gollion, Collection de l’Art Brut/ Infolio, 2011, (français, italien, anglais).

 

nannetti_c

Ecrits gravés par Fernando Nannetti, sur la Façade de l’hôpital psychiatrique dans lequel était il enfermé à Volterra. Photo: Pier Nello Manoni

 

nannetti_d

Ecrits gravés par Fernando Nannetti, sur la Façade de l’hôpital psychiatrique dans lequel il était enfermé à Volterra. Photo: Pier Nello Manoni

 


RELATED POSTS