Gabritschevsky: la fécondité troublante de l’imprévu et de l’aléatoire…


Gabritschevsky: la fécondité troublante de l’imprévu et de l’aléatoire…

Eugen Gabritschevsky, Collection de l'Art Brut, Lausanne.

Written by Lucienne Peiry in Article Portrait

24 novembre 2016

Sur des supports hétéroclites, des pages de calendrier, des magazines, des circulaires ou des formulaires administratifs récupérés, Eugen Gabritschevsky laisse courir son crayon pour laisser surgir tout d’abord des descriptions naturalistes, à la façon entomologique. Très vite, pourtant, il dessine des paysages fantastiques où surgissent des architectures vertigineuses et des êtres fantomatiques, souvent alignés, tantôt formant d’étranges cortèges, tantôt ramassés en foules. Le dessinateur passe d’une expression graphique sobre et elliptique à une manière plus dense et foisonnante, riche de différentes textures graphiques où vibrent volutes et arabesques.

 Avec le crayon à la mine de plomb, Gabritschevsky conjugue le fusain, l’encre sépia ainsi que la gouache et l’aquarelle, travaillant fébrilement ces nouvelles techniques selon de nombreux procédés où l’aléatoire tient une place de premier plan. L’expérimentateur étale de la matière colorée en bandes, au pinceau ou au doigt, puis rétroagit dans l’image en cours d’apparition avec un chiffon ou une éponge, dans l’idée de provoquer le surgissement de formes et de silhouettes. Puis il exploite abondamment le pliage, le grattage, le frottage et le gommage qui lui permettent l’émergence fortuite et accidentelle d’éléments inattendus et insoupçonnés. « Il y a certains procédés dans la peinture (ainsi que dans la poésie) qui emploient “l’imprévu“ pour vous mettre en contact direct avec l’essence magique de la nature », écrit-il lors de son internement.

Enchanté par ses propres trouvailles, l’ancien généticien spécialiste de l’hérédité trouve dans le dessin et la peinture un terrain d’investigation vierge, un nouveau substrat, où il explore les notions, aussi bien scientifiques que métaphysiques, d’apparition et de disparition, de transmissions et de mutations.

Une exposition est actuellement consacrée à Eugen Gabritschevsky à la Collection de l’Art Brut de Lausanne.

Eugen Gabritschevsky, Collection de l'Art Brut, Lausanne.

Eugen Gabritschevsky, Collection de l’Art Brut, Lausanne.

Eugen Gabritschevsky, Collection de l'Art Brut, Lausanne.

Eugen Gabritschevsky, Collection de l’Art Brut, Lausanne.

Lucienne Peiry a consacré une chronique à cet auteur, dans l’émission « A vous de jouer», RTS Espace 2, samedi 19 novembre.


RELATED POSTS