Des œuvres d’Art Brut hongrois exposées pour la première fois hors de Budapest


Des œuvres d’Art Brut hongrois exposées pour la première fois hors de Budapest

Remmer Borbola, Broderie (détail), vers 1950. Collection d'art psychiatrique de l'Académie hongroise des sciences, Budapest.

Written by Lucienne Peiry in Article Découverte

28 avril 2016

A Paris, une étonnante exposition révèle des œuvres inconnues provenant de la Collection d’art psychiatrique de l’Académie hongroise des sciences, réunissant des oeuvres de deux musées de Budapest. Des dessins à la mine de plomb, des peintures à l’encre de Chine, des sculptures fabriquées avec des matériaux récupérés et des broderies chiffonnées montrent l’importance et la nécessité de la création dans le milieu asilaire hongrois de la première moitié du XXème siècle – comme elle le fut en France, en Suisse, en Allemagne, en Autriche et dans d’autres pays européens à la même époque.

Parmi les motifs iconographiques récurrents, on remarque la présence de nombreux véhicules – avion, train zeppelin, bateau – évoquant l’évasion et la fuite dont rêvent ces personnes enfermées. L’inventivité et la liberté dont font preuve les auteurs sont frappantes: les points de vue sont multiples, plongeant et latéral, dans une même composition, et la vision est parfois radiographique, révélant moteur et appareillage interne des machines. 

La troisième salle de l’exposition, plongée dans la pénombre, présente des pièces textiles exceptionnelles: des broderies réalisées avec des fils, ficelles, chiffons, rubans et cordonnets qui s’entremêlent de manière vive et fébrile. Proches cousines des créations textiles de Jeanne Tripier, elles auraient sans aucun doute intéressé Jean Dubuffet lors de ses recherches d’Art Brut.

Lucienne Peiry consacre une chronique à cette exposition parisienne, samedi 7 mai, Radio Télévision Suisse, Espace 2, « A vous de jouer», 9h45.

« Le Temps des asiles», à voir à Paris jusqu’au 21 mai.

Une visite commentée, en français, est proposée le 21 mai à 23h, lors de la Nuit des Musées.

emmer Borbola, Broderie, vers 1950. Collection d'art psychiatrique de l'Académie hongroise des sciences, Budapest.

Remmer Borbola, Broderie, vers 1950. Collection d’art psychiatrique de l’Académie hongroise des sciences, Budapest.

Jakab Alajos, avion, crayon à la mine de plomb, vers 1920. Collection d'art psychiatrique de l'Académie hongroise des sciences, Budapest.

Jakab Alajos, avion, crayon à la mine de plomb, vers 1920. Collection d’art psychiatrique de l’Académie hongroise des sciences, Budapest.

Jakab Kirning, "Le voilier Jakab", crayon à la mine de plomb, vers 1901. Collection d'art psychiatrique de l'Académie hongroise des sciences, Budapest.

Jakab Kirning, « Le voilier Jakab », crayon à la mine de plomb, vers 1901. Collection d’art psychiatrique de l’Académie hongroise des sciences, Budapest.

Jerem Bela, sculpture, papier, carton, cellophane et matériaux divers, vers 1974. Collection d'art psychiatrique de l'Académie hongroise des sciences, Budapest.

Jerem Bela, sculpture, papier, carton, cellophane et matériaux divers, vers 1974. Collection d’art psychiatrique de l’Académie hongroise des sciences, Budapest.


RELATED POSTS