Crânes de renard qui portent chance et qui ont une valeur propitiatoire


Crânes de renard qui portent chance et qui ont une valeur propitiatoire

Cet objet provient de l'île de Hokkaïdo, au Japon et date du XIXe siècle. Musée du Quai Branly, Paris.

Written by Lucienne Peiry in Article Découverte

7 janvier 2016

Le renard était un animal particulier – un esprit hautement vénéré –  dans la population aborigène des Aïnous, au nord du Japon et à l’est de la Russie. Il pouvait être considéré notamment comme un esprit allié du chaman.

Certains crânes de renards étaient ornés de plantes des marais bouclées, comme celui-ci. Chacun de ces objets était censé porter chance à la chasse ou même à repousser les maladies; lors de séances de divination, il pouvait aussi servir à retrouver ce qui était perdu….

Chaque homme marié Aïnou en gardait un précieusement dans l’endroit le plus sacré de la maison, enfermé dans une boîte ou placé dans une petite natte protectrice.

Cet objet magique est présenté actuellement à Paris, au Musée du Quai Branly, dans la stupéfiante exposition « Esthétiques de l’Amour. Sibérie Extrême-Orientale« , jusqu’au 17 janvier. 

Cet objet provient de l’île de Hokkaïdo, au Japon et date du XIXe siècle. Musée du Quai Branly, Paris.


RELATED POSTS