le carnet de bord de Lucienne Peiry
 L'image à la une de cet article!
Auteur | Découverte

Cousu-décousu: anatomie d’une machine à coudre

Ezechiel MESSOU (42 ans) est réparateur de machines à coudre depuis 25 ans. Ces machines ont une importance primordiale dans de nombreux pays d'Afrique où l'on ne trouve pas ou peu de magasins de vêtements, et où les hommes-couturiers fabriquent des habits pour la population.

Ezechiel Messou tient donc un rôle social essentiel et a acquis une belle réputation dans l'un des quartiers d'artisans de la ville de Cotonou. Voici pour la face ouverte de sa vie. Il dessine aussi des machines à coudre dans de simples cahiers d'écoliers, à la mine de plomb, mais ne les montre pas, et les considère comme ses secrets. La face cachée de sa vie.

Ses cahiers répertorient toutes les machines qui sont passées entre ses mains, qu'il a démembrées puis réparées. Ses œuvres comportent bel et bien un caractère technique mais on y lit aussi son attrait particulier pour ces machines, leur anatomie et leur formidable esthétique.

Au terme de quelques rencontres avec lui, j'ai échangé ses quelques cahiers de dessins contre un petit scooter chinois, répondant ainsi à sa demande. Il a donc suggéré une forme de troc plutôt qu'un échange commercial, et la Collection de l'Art Brut s'est ainsi enrichie de quelque 120 œuvres d'un auteur d'Art Brut inconnu jusqu'ici. Cette acquisition a été réalisée grâce à Leo Ramseier, qui avait repéré cette création à Cotonou lors de son voyage béninois il y a dix ans, en 2003, et qui m'a fait part de sa découverte.

Ses dessins, réalisés à la mine de plomb, ainsi que quelques photographies, seront exposés à la Collection de l'Art Brut en 2014, avec un film documentaire qui lui sera particulièrement consacré, réalisé par Philippe Lespinasse.

Découvertes & Etats Bruts