Annette Messager et l’Art Brut…


Annette Messager et l’Art Brut…

Au premier plan, l'œuvre de Marie Lieb, reconstituée par Mali Genest; en arrière-plan, une œuvre d'Annette Messager. Photo: Lucienne Peiry

Written by Lucienne Peiry in Article Découverte

27 juin 2017

Annette Messager a toujours affirmé haut et fort sa fascination pour l’Art Brut. Là voici présente aux côtés de la créatrice d’Art Brut allemande Marie Lieb, à Paris, dans l’exposition INEXTRICABILIA qui a ouvert ses portes le 23 juin 2017, à la Maison rouge.

L’installation au sol de la créatrice d’Art Brut Marie Lieb est une reconstitution, réalisée pour la première fois à l’occasion de cette exposition, par l’artiste suisse Mali Genest, à partir d’une photographie de 1894. Se servant du tissu qu’elle s’est procuré lors des travaux de raccommodage auxquels les femmes étaient astreintes dans l’hôpital psychiatrique, elle a déployé sur le plancher de sa cellule, de grandes constellations oniriques éphémères, dessinées avec des lambeaux d’étoffe effilochée.

Pris dans un entrelacs de fils formant un grand cœur, des fragments de corps photographiés sont assemblés par Annette Messager, dans son œuvre monumentale intitulée Mes vœux sous filet.  Ces organes ou fragments corporels (bouche, sein, bras, pubis, œil) rappellent les ex-voto (images ou objets offerts à Dieu en guise de remerciement pour une guérison ou pour demander une grâce).

Les deux compositions dialoguent entre fils et textile, entre désir et invocation…

L’exposition est présentée à la Maison rouge à Paris jusqu’au 17 septembre.

 

Reconstitution en cours de l’installation de Marie Lieb par Mali Genest. Photo: Lucienne Peiry

lieb_genest_3

Annette Messager et Mali Genest

lieb_genest_4

lieb_genest_2

lieb_genest_1


RELATED POSTS