L’ART BRUT AU THEATRE


L’ART BRUT AU THEATRE

Justine Python. Encre sur papier (détail)

Written by Lucienne Peiry in Article Découverte

30 mars 2015

« Ecrits d’Art Brut à voix haute », une lecture-spectacle de textes d’Art Brut présentés sur scène par Lucienne Peiry et mis en voix par deux comédiennes parisiennes, Anne Benoit et Charlotte Clamens.

Lumière et projections: Laurent Junod. Collaboration artistique: Jean-Louis Martinelli. Fondation Michalski, à Montricher, près de Lausanne, le 21 mai à 19h.

Réservations en suivant le lienLecture-ABenoit-CClamens@fondation-janmichalski.ch

La lecture-spectacle est présentée en relation avec l’exposition consacrée au poète Henri Michaux.

http://www.fondation-janmichalski.com

Lettres d’amour ou de rage, prières, inventions poétiques, journaux intimes, playdoyers : les écrits d’Art Brut choisis pour cette lecture ont été créés dans l’enfermement et l’exclusion de l’univers asilaire, à huis clos. Ils sont nés dans le secret et le silence.

Jamais envoyées, les lettres n’ont jamais été reçues, parce que tout courrier était intercepté, séquestré par les services médicaux. D’autres textes sont privés d’adresse ou sont réservés à quelque destinataire onirique ou spirituel. Grâce à leur écriture qui relève d’une haute nécessité, ces auteurs ont dépassé – sublimé – la tragédie qui leur était imposée.

L’histoire de ces hommes et de ces femmes est racontée sur scène par Lucienne Peiry: elle évoque quelques traits biographiques qui apportent les traces d’existences décousues et troublées. Elle évoque raconte aussi comment elle est partie à la recherche de certains écrits pour les sortir de l’ombre et les empêcher de rester lettres mortes.

Les écrits sont mis en voix par ses alliées, les comédiennes Anne Benoit et Charlotte Clamens qui redonnent vie et chair à cette poésie première – faite sans intention artistique à proprement parlé, mais avec une invention gratuite, vitale et irrespectueuse. Des projections montrent leurs manuscrits peints ou dessinés, ornementés, étrangement calligraphiés ou griffonnés avec ferveur.

Cette lecture – spectacle est réalisée pour la première fois.

 

lettre_gustav_mesmer_notes_art_brut

Lettre de Gustav Mesmer


RELATED POSTS