Ecrits d’Art Brut à La Comédie à Genève


Ecrits d’Art Brut à La Comédie à Genève

Laure Pigeon, Collection de l'Art Brut, Lausanne.

Written by Lucienne Peiry in Article

30 avril 2019

Lucienne Peiry et ses alliés, Anne Benoit et Anne Fromager, évoquent des écrits d’Art Brut où les auteurs ne suivent pas les règles et les usages de la langue française. Aux conventions orthographiques et grammaticales, ceux-ci préfèrent les chemins de traverse, les anomalies linguistiques ou scripturales, ou encore le sens caché des mots.

Diaristes extravagants, épistoliers donquichottesques, poètes utopistes, ils se lancent dans l’écriture dans un esprit d’inventivité et de désinvolture, avec la liberté de ceux qui n’ont plus rien à perdre ni à gagner. Ces écrivains singuliers sont des marginaux sociaux, des patients psychiatriques, des inadaptés. Ils n’ont pas eu le droit à la parole, mais qu’importe : ils s’en emparent, composant gratuitement et fiévreusement, dans le secret, le silence et la solitude de l’isolement.

Souvent, ces écrits ne sont adressés à personne, ou alors à un destinataire symbolique, imaginaire, à une entité spirituelle avec laquelle ils disent être reliés. Tous ces textes manuscrits apparaissent ainsi dans leur premier souffle, ne comportant aucune reprise, aucune variante, aucune correction. Les auteurs sont sans doute les premiers à s’enchanter des valeurs pictographiques des mots, à tel point que certains d’entre eux poussent l’aventure jusqu’à conjuguer la figure et l’écriture, réconciliant le verbe et l’image dans leurs dessins, leurs peintures et leurs broderies.

Ecrits d’Art Brut à voix haute, La Comédie/Out of the box, Genève, 20 mai, 19:30. Réservations recommandées.

 


RELATED POSTS