Poésie et spiritualité dans l’Art Brut


Poésie et spiritualité dans l’Art Brut

Guo Fengyi, Collection de l'Art Brut, Lausanne

Written by Lucienne Peiry in Article

6 novembre 2013

Le 11 décembre 2013, Lucienne Peiry donnera une conférence à l’Université de Lausanne (Unil) intitulée « Poésie et spiritualité dans l’Art Brut ». Elle se déroulera dans le cadre du séminaire de Master en sciences des religions de Silvia Mancini, professeure associée, consacré à l’histoire comparées des religions et les états dissociés de conscience.

« L’un des grands malaises de notre civilisation, explique Claude Lévi-Strauss, est d’avoir totalement séparé l’ordre du rationnel et l’ordre du poétique, tandis que dans toutes les civilisations dites primitives […], ce sont deux ordres étroitement unis. »
Beaucoup de créateurs d’Art Brut ont conservé cette alliance originelle pour faire cohabiter ces deux ordres naturellement. Au sein de leur vie quotidienne, la poésie se décline sous de multiples formes. Certains cultivent des liens sensibles avec la nature et le cosmos, se mettant à son écoute voire en adéquation avec elle, à la manière d’un archer zen. D’autres affirment qu’ils sont  accompagnés par des puissances célestes ou astrales, guidés par un dieu, par des esprits, par leurs ancêtres ou par des voix.
Les auteurs d’Art Brut montrent une disponibilité particulière, une sorte d’état exploratoire où la raison se relâche, grâce à laquelle ils se dégagent de la réalité. Leur perception et leur imaginaire sont exacerbés. Dès lors, leurs capacités sensorielles se déploient et leur concentration mentale s’intensifie – parfois à la manière de procédés chamaniques. Beaucoup atteignent ce que l’on pourrait appeler une forme de transcendance, qui dépasse un ordre de réalité déterminé.

Lucienne Peiry propose aux étudiants de la Prof. Silvia Mancini de découvrir quelques créateurs qui, à Bali, en Chine ou en Italie, ont créé des univers symboliques qui les lient au visible et à l’invisible.

Silvia Mancini, prof. associée à l’Unil, est responsable du master en sciences des religions intitulé « Histoire comparée des religions: Traditions religieuses transversales et marginalisées » et dirige l’Institut religions, cultures, modernité (IRCM).

La conférence de Lucienne Peiry aura lieu le mercredi 11 décembre à 14h, à la salle 5018, au 5e étage de l’Anthropole.

Illustration: Guo Fengyi, Guan Yin, encre sur papier, 1991, 166 x 66 cm, Collection de l’Art Brut, Lausanne.


RELATED POSTS